Comment viabiliser son terrain ?

viabilisation terrain, viabilité maisonLa viabilisation d’un terrain (c’est-à-dire le raccordement à tous les réseaux publics : eau, électricité, gaz et téléphone) est une étape longue et fastidieuse qui nécessite des démarches administratives, le suivi des dossiers ainsi que celui du déroulement des travaux (passage du technicien, réalisation d’un devis, acceptation du devis, travaux, contrôle final…).

Lorsqu’il s’agit d’un terrain en lotissement, la viabilisation a normalement déjà été faite par le vendeur c’est à dire que le raccordement à l’ensemble des réseaux publics est déjà disponible en bordure du terrain. Un gain de temps fort appréciable si vous êtes pressé de faire construire votre maison.

Lorsqu’on souhaite viabiliser son terrain individuel, il faut commencer par contacter la mairie du lieu de résidence du terrain afin d’obtenir un certificat d’urbanisme (Cerfa n° 13410*02). Gratuit, ce document vous renseignera sur les conditions de réalisation de votre viabilisation (mais aussi de votre construction et des futures taxes applicables au terrain). Lorsqu’il y a des servitudes à respecter, le certificat d’urbanisme s’avère bien pratique.

Il faut ensuite prendre contact avec les différentes sociétés concessionnaires dont vous aurez besoin :

  • l’eau (à faire dès l’achat effectif du terrain car indispensable au démarrage des travaux de construction)
  • l’électricité via ERDF
  • le gaz via GRDF
  • le tout-à-l’égout via la mairie (raccordement au réseau d’assainissement des eaux usées)
  • le téléphone via France Télécom.

L’ensemble de ces raccordements et de la pose des compteurs principaux s’entendent en bordure de terrain (emplacements précis à définir par vos soins au moment de la constitution de vos dossiers). Une fois les travaux réalisés par les sociétés concessionnaires, vous serez libre de choisir le fournisseur d’électricité, de gaz et/ou de téléphonie que vous souhaitez.

Le coût d’une viabilisation de terrain dépend énormément de l’emplacement de votre terrain (en ville, en périphérie, à la campagne…). En effet, plus les raccordements aux équipements publics sont éloignés, plus le coût des travaux est onéreux. Il faut compter entre 5.000 et 15.000 € de frais de viabilisation auxquels se rajouteront différentes taxes d’aménagement ultérieures (pour un montant de 5.000 à 10.000 €).

Si vous le souhaitez, vous pouvez demander à votre constructeur de se charger de la viabilisation de votre terrain. Il n’est pas dans l’obligation de l’accepter car tous ne s’en occupent pas et s’ils le font, ils peuvent vous compter des frais supplémentaires.

Attention à ne pas confondre la viabilisation avec le raccordement. Le raccordement consiste à brancher la maison aux réseaux que vous venez justement de faire installer. Encore une fois, je vous recommande de trouver un terrain déjà viabilisé, sauf si avez un coup de cœur ou dénichez une belle opportunité .

Prenez garde aux vendeurs qui vous indiquent que les viabilités ne sont pas loin du terrain. Cela signifie simplement qu’il n’est pas viabilisé ;)… Car même à quelques mètres, de toute façon,  il faudra demander les autorisations nécessaires et intervenir sur le domaine publique pour que les viabilités soit installées contre votre terrain. 

Si vous avez aimé cet article merci de cliquer sur j’aime :).

Crédit photo Sablin

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *