Faire construire une piscine

faire-construire-une-piscineEnvie d’un petit plongeon à n’importe quelle heure de la journée et d’une belle et spacieuse piscine rien qu’à vous… alors n’attendez plus, faites-vous construire votre propre piscine.

Avant toute chose, faites-venir un pisciniste professionnel afin qu’il évalue la faisabilité de votre projet et rendez-vous également dans son show room afin de vous rendre compte par vous même des piscines qu’il propose. N’hésitez surtout pas à faire jouer la concurrence. Comparez ensuite les différents devis reçus avec vos envies réelles et le budget que vous vous êtes réservé pour votre piscine. Pensez aussi qu’une piscine, c’est également de l’entretien (produits et ustensiles de nettoyage…), des dispositifs de sécurité obligatoires, de la consommation d’eau et des taxes supplémentaires. Budgétez donc l’ensemble pour ne pas être surpris par la suite. Au besoin, revoyez la grandeur de votre bassin.

La piscine étant avant tout un lieu de détente, réfléchissez bien sur le modèle que vous souhaitez faire construire : toute en longueur pour nager (avec ou sans système de contre-courant), plutôt octogonale avec grand escalier pour un style chic ou au contraire arrondie, voire toute ronde pour un style cocooning extérieur.

L’emplacement sur votre terrain est également primordial pour apprécier pleinement votre espace d’eau privatif : au pied de l’arrière de la maison, au milieu ou en fond de parcelle. Quelque soit le lieu, prenez garde aux vis-à-vis avec les voisins afin de conserver toute votre intimité.

Une fois votre choix arrêté et selon les dimensions de votre bassin, quelques démarches administratives avant la construction de votre piscine privée peuvent être nécessaires :

  • pour un bassin dont la surface d’eau est inférieure à 10 m² : aucune autorisation à demander sauf si votre terrain se situe en zone protégée ou dans un lotissement. En revanche, renseignez-vous tout de même auprès de votre mairie de résidence car les règles du Plan local d’urbanisme (PLU) ou du Plan d’occupation des sols (POS) peuvent contenir des restrictions en matière de construction de piscine privée.
  • pour un bassin dont la surface d’eau est comprise entre 10 et 100 m² : déclaration préalable (formulaire Cerfa n° 13703*05 Déclaration préalable à la réalisation de constructions et travaux non soumis à permis de construire portant sur une maison individuelle et/ou ses annexes) à retirer puis à déposer au service urbanisme de votre mairie. Vous serez alors redevable d’une taxe d’aménagement dont le montant varie selon les communes et la surface précise de votre bassin.
  • pour un bassin dont la surface d’eau est supérieure à 100 m² : dépôt d’un permis de construire (formulaire Cerfa n° 13406*05 Demande de permis de construire pour une maison individuelle et/ou ses annexes comprenant ou non des démolitions). Dans ce cas, le délai d’instruction est de 2 mois et vous aurez l’obligation, une fois le permis de construire obtenu, de l’afficher à l’entrée de votre terrain. Comme pour les bassins de 10 à 100 m², vous aurez à vous acquitter de la taxe d’aménagement. Ensuite, dans un délai de 90 jours après la construction finalisée, vous devez contacter votre service des impôts afin de déclarer votre piscine privée (ce qui vous rend redevable d’une taxe d’habitation complémentaire, (la piscine étant considérée comme une annexe à votre habitation) et également d’un surcoût de taxe foncière (avec exonération possible pendant 2 ans)).

Mais quel plaisir vous aurez une fois votre piscine achevée à plonger dans votre propre bassin, à jouer avec vos enfants ou à enchaîner les longueurs en toute quiétude… le tout au pied de votre maison !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *